Votre navigateur est obsolète et non sécurisé. Vous ne pouvez pas bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce site. Pour une navigation optimale et sécurisée, merci de mettre à jour votre navigateur.
Spécialiste en chirurgie esthétique et réparatrice
22 avenue de Friedland, 75008 Paris
5 avenue Charles Floquet, 93150 Le Blanc Mesnil
Dr Bannier
Chirurgie esthétique réparatrice
Paris : 01 42 24 55 59 / Le Blanc-Mesnil : 01 48 65 14 13

Microgreffe capillaire à Paris

Le mot du chirurgien

La chute des cheveux et la calvitie ont une importance différente selon les individus. Pour certains, elle n'est qu'un détail sans intérêt, alors que pour d'autres, elle est source de souffrance.

Lucide sur la portée du succès de l'intervention, je suis particulièrement attaché à votre souhait d'avoir une chevelure digne de vous. D'après votre passé, vos antécédents familiaux et votre volonté, nous examinerons ensemble, toutes les solutions éventuelles afin de répondre à vos attentes. L'objectif majeur de ce type d'intervention est de restaurer votre corps en harmonie avec vous-même.

J'utilise des techniques modernes dans l'unique but d'un résultat sans douleur et permettant aux patients de retrouver une nouvelle impulsion dans leur vie de tous les jours.

L'intervention de microgreffe capillaire

 

 

A l'aide de techniques d'anesthésie locale, l'intervention est totalement indolore. Il s'agit d'une technique d'auto-greffe, ce qui exclut les risques de rejet. Néanmoins, cette méthode exige une grande exactitude et un immense savoir-faire de la part du chirurgien et de son équipe.




Dans un premier temps, la zone donneuse est prélevée à l'aide de petites bandelettes au niveau de la couronne hippocratique (zone qui reste autour du crâne quand tous les cheveux sont tombés).


Ensuite, c'est l'étape de la préparation des greffons en microgreffe tout en préservant les unités folliculaires (creux dans lequel le cheveu ou le poil se forme).


Cette opération s'effectue au moyen d'une loupe grossissante. En dernier lieu, les greffons sont réimplantés dans les zones sans cheveux. La durée est proportionnelle en fonction de la surface à recouvrir, et par voie de conséquence du nombre de greffons à implanter. Pendant une séance, 2 000 cheveux sont en moyenne insérés, soit entre 600 et 1 000 greffons.

Toutefois, selon le degré de la calvitie, un chirurgien peut greffer jusqu'à 5 000 cheveux au cours d'une intervention. Sachez que la microgreffe capillaire est une discipline de la médecine esthétique.

Les soins après l'opération

Entre le 4ème et le 5ème jour, le patient peut effectuer son premier shampooing, avant de le faire tous les jours. Néanmoins, le lavage doit s'opérer de manière délicate en tamponnant la zone greffée de manière à ce que les croûtes ne se détachent pas.

Entre le 12ème et le 15ème jour, les points de suture doivent être enlevés. Au bout du 15ème jour, les croûtes disparaissent avec les cheveux du dessus.

La racine, quant à elle, à cette étape du processus, reste implantée en profondeur dans le cuir chevelu. Elle produira un nouveau cheveu à partir de 3 mois à peu près. Au cas où les croûtes persisteraient après 3 semaines, un shampooing (à appliquer 3 fois par semaine) sera prescrit pour ramollir le cuir chevelu.

Sachez que la repousse s'opère au rythme de 1 centimètre par mois et que la coupe se forme comme avec des cheveux normaux.

Les effets post-opératoires

De manière générale, les effets post-opératoires sont pratiquement sans douleur et sans aucune conséquence sociale pour le patient. De temps en temps, des antalgiques et des anti-œdémateux sont administrés. Des saignements peuvent être observés une heure après l'intervention.

A partir du 2ème jour, les premières croûtes apparaissent, d'ailleurs, elles tomberont au bout du 15ème jour environ, pour laisser émerger un nouveau cheveu.

Au bout du 3ème jour, un gonflement peut surgir sur les paupières et le front bien que cette pathologie soit rare en raison de la prescription d'un anti-inflammatoire. Nul pansement n'est nécessaire, hormis dans de rares cas de saignement. En cas de symptômes anormaux, mettez-vous directement en relation avec le chirurgien.

En ce qui concerne les conseils pratiques, ne faites pas d'efforts intenses pendant les 3 premiers jours suivant l'intervention et pas de sport non plus pendant la première semaine. Pour le coiffeur, attendez au moins 1 mois avant d'y aller. Et pour ceux qui s'exposent au soleil, le port d'un chapeau est indispensable.

Difficultés éventuelles

Les difficultés sont exceptionnelles si la microgreffe capillaire a été effectuée par un chirurgien digne de ce nom. Des kystes cutanés peuvent surgir, mais ils sont bénins. Par ailleurs, une baisse de la sensibilité du cuir chevelu peut être remarquée, mais elle est temporaire, elle ne dure qu'entre 2 et 6 mois.

Le résultat à long terme

La nouvelle implantation est progressive et s'étend sur une période comprise entre 3 et 6 mois. Le renouvellement des cheveux s'opère petit à petit sans que cela n'éveille la moindre curiosité de votre entourage. Le résultat définitif ne pourra être observé qu'au bout de 6 mois.

Suivant la surface à recouvrir et le degré de calvitie, le chirurgien peut mettre en place une simple séance qui équivaut à peu près à une implantation entre 1 800 et 2 000 cheveux, ou une séance prolongée qui revient à une implantation jusqu'à 5 000 cheveux. Auquel cas plusieurs séances seraient prescrites, elles peuvent être échelonnées à plusieurs semaines, voire plusieurs mois d'intervalle.

Le résultat à long terme se montre tout à fait naturel tant la greffe effectuée est réalisée cheveu par cheveu en sauvegardant les unités folliculaires. Les tarifs peuvent fluctuer en fonction de l'importance de la séance et du nombre de cheveux à implanter. La fourchette de prix oscille entre 1 800 et 4 000 euros.

Pour autant, le succès manifeste de la microgreffe capillaire ne doit en aucun cas voiler le diagnostic initial élaboré au cours de l'examen clinique du cuir chevelu (évaluation de son élasticité, densité capillaire de la couronne hippocratique, etc.). L'examen prend en compte également l'âge du patient, les antécédents familiaux et les motivations du patient. Effectivement, le chirurgien doit récolter le maximum d'informations sur le patient de manière à mettre en place le meilleur traitement possible. C'est dire tout le poids des renseignements recueillis et les précisions qui seront apportées au patient au cours de son entretien avec le chirurgien.







Microgreffe cheveux avantMicrogreffe cheveux après