Votre navigateur est obsolète et non sécurisé. Vous ne pouvez pas bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce site. Pour une navigation optimale et sécurisée, merci de mettre à jour votre navigateur.
Spécialiste en chirurgie esthétique et réparatrice
22 avenue de Friedland, 75008 Paris
5 avenue Charles Floquet, 93150 Le Blanc Mesnil
Dr Bannier
Chirurgie esthétique réparatrice
Paris : 01 42 24 55 59 / Le Blanc-Mesnil : 01 48 65 14 13

Otoplastie (oreilles décollées) à Paris

Le mot du chirurgien

«L'otoplastie ou chirurgie des oreilles décollées est une intervention qui touche à un organe essentiel pour l'apparence du visage. Pour m'assurer de sa réussite, je me charge de vous suivre pas à pas, pendant et après l'opération qui dure 1 heure et demie.

Je serai à vos côtés pendant votre convalescence de sept jours. Pour que vous soyez rassuré sur chaque aspect de l'opération, je reste à votre disposition pour répondre à vos questions.

Mon accompagnement personnalisé inclut aussi le conseil ,puisqu'une opération ne doit pas être faite au hasard. Elle doit résulter d'un véritable besoin, et combler une sensation de mal-être, notamment chez l'enfant. Pour redonner aux enfants comme aux adultes l'estime d'eux-mêmes ,et la confiance en soi, je mise sur une chirurgie réparatrice adaptée à la personne.»

But de l'intervention de l'otoplastie à Paris

Chirurgie plastique réparatrice touchant le visage, et plus précisément l'oreille, dans le but de remodeler le pavillon, l'otoplastie est une intervention chirurgicale de grande précision.

Elle nécessite de fait le recours à un examen médical dont la finalité est de proposer une indication ,et une opération technique qui résoudront le problème des oreilles décollées. Cet examen permet ainsi au chirurgien d'avoir des renseignements sur les ressorts cartilagineux, la présence d'asymétrie entre les deux oreilles, la gravité du décollement (global ou limité) et la qualité du tégument cutané à prendre à charge.

Généralement, lors de ses opérations de chirurgie des oreilles décollées pratiquées à Paris, le chirurgien fait face à trois types d'oreilles décollées.

Selon les schémas on aura :

  • Un décollement total du pavillon dans le cas où même si ce dernier a des reliefs normaux, il subit une anomalie de la jonction entre le pavillon et le conduit auditif externe.
  • Une hypertrophie de la conque qui touche la partie creuse du pavillon de l'oreille.
  • Un défaut de plicature qui touche la partie périphérique de l'oreille appelée anthélix.

Le recours à l'otoplastie peut avoir plusieurs raisons. Pour la plupart des cas, elle est la résultante d'un désir de se conformer à la norme.

Pour les enfants, il est généralement conseillé d'attendre l'âge de 7 ans pour passer par cette opération. En effet, à ce moment, la croissance du pavillon est assez aboutie pour qu'il soit examiné et donner ainsi lieu à une intervention.

Dans certains cas par contre, un patient peut voir sa demande rejetée. Ces refus sont pour la plupart justifiés par l'absence de problème réel.

Il est cependant obligatoire de faire un bilan photographique et d'établir un projet de correction. La présence de photos retouchées permettra au patient d'avoir un aperçu du résultat qu'il peut attendre.

Même si l'intervention est à charge de la Sécurité Sociale, tout dépassement d'honoraires engage le patient.

Otoplastie avantOtoplastie après

 

Réalisation de l'intervention

L'otoplastie demande un bilan préopératoire. Ce dernier est constitué d'un bilan biologique et d'un rendez-vous chez l'anesthésiste ,qui effectuera des examens afin de mettre au jour toute contre-indication à une anesthésie.

Le patient adulte bénéficiera le plus souvent d’une anesthésie locale dite « potentialisée » tandis que chez l'enfant, l'anesthésie générale est presque systématique.

Le médecin anesthésiste-réanimateur qui se charge d'anesthésier le patient pour l'opération peut aussi répondre aux questions concernant le type d'anesthésie qu'il vous prescrit. Avant toute opération, une solution antiseptique sera appliquée sur les oreilles pour en nettoyer les circonvolutions auriculaires.

L'otoplastie est souvent réalisée en faisant une incision derrière le pavillon, non loin du pli auriculaire postérieur. Cette technique plébiscitée par la plupart de chirurgiens éloigne le risque de voir la cicatrice.

En intervenant sur les différentes parties de l'oreille que sont la peau, les cartilages et les muscles, le chirurgien remodèle la déformation de l'oreille qui a nécessité une intervention.

Il existe différentes techniques réparatrices selon le type de déformation. La plupart ont recours à une suture cartilagineuse qui peut s'accompagner selon les cas d'une fragilisation ou d'une résection. Cette phase est suivie par la suture cutanée. Cette dernière se fait sur un ou deux plans, elle évite de tendre la suture grâce à un surjet ou encore des points séparés.

Le pansement est un moulage sur mesure de l'oreille, et de ses différents reliefs. Enfin, ce dernier est recouvert d'une bande.

Soins post-opératoires

L'hospitalisation dépend du type d'anesthésie qui a été faite. Les anesthésies locales ne demandent pas forcément une hospitalisation. Par contre, il est possible qu'une hospitalisation de 1 à 2 jours soit requise en cas d'anesthésie générale. Pour le retour à domicile, il est conseillé de prévoir un accompagnateur qui interviendra en cas de besoin.

Pour les adultes, un arrêt de travail de 1 à 2 jours est recommandé, et pour les enfants, une éviction scolaire de 6 jours permettra de prendre un bon repos.

Le patient ressort de l'hôpital avec un traitement médical qui permet de limiter les risques d'œdème. Il s'agit d'un traitement préventif pour éviter au patient de subir de futures sensations douloureuses.

Le lendemain de l'intervention, le pansement peut être refait selon les cas. Une intervention peut aussi demander la pose d'un large bandeau qu'il faudra porter pendant une dizaine de jours. Il servira à résorber l'œdème plus vite.

Il est aussi possible que le chirurgien vous fasse un shampoing dès le lendemain de l'intervention s'il le juge nécessaire.

Une fois le succès de l'opération confirmé, les fils se résorberont à partir du 16 ème jour.

Il est conseillé de faire porter aux enfants un bandeau large pour leur faire passer des nuits paisibles.

Suites opératoires

Au rang des contre-indications les plus fréquentes, les sports de contact tels que le judo et le rugby vous sont défendus par le médecin.

Les bains en mer comme en piscine doivent se faire avec un bonnet de protection. Par contre, aucune contre-indication n'est donnée pour les lunettes tant que ces dernières ne reposent pas sur la suture.

Par la suite, une intervention d'otoplastie est indétectable.

Au bout de 15 jours après résorption de l'œdème, l'opération est considérée comme réussie, mais il peut cependant subsister une légère asymétrie entre les oreilles.

Risques immédiats

Comme toute intervention chirurgicale, l'otoplastie comporte des risques. ces derniers sont pour la plupart liés à une infection, une mauvaise cicatrisation et des saignements.

L'habileté de votre chirurgien ne vous garantit pas forcément de ne pas présenter ces risques post opératoires. Par contre, le chirurgien a l'obligation de vous présenter tous les risques découlant de l'opération. Il vous expliquera toutes les complications possibles ,même celle qui ne se rapportent pas forcément à votre cas.

En cas d'hématome, même si ces derniers apparaissent rarement ,et sont le plus souvent localisés, vous devrez subir une évacuation chirurgicale avec hémostase. Une couverture antibiotique vous sera prescrite de même qu'un pansement compressif. Un hématome se reconnaît à la présence de douleurs et à l'inconstance de ces dernières. Pour éviter cette situation, un contrôle du pansement le lendemain de l'opération est une bonne solution.

Il est nécessaire de faire appel au chirurgien si la douleur persiste, ou si les symptômes sont modifiés.

Risques secondaires

Parmi les risques secondaires il est possible d'observer :

  • Les cicatrices chéloïdes, elles sont rares et se présentent plusieurs mois après l'intervention. Leur guérison demande un contrôle de la part de votre chirurgien.
  • Une infection postopératoire résultant d'un hématome négligé, elle apparaît avec des douleurs et une inflammation du pavillon. Cependant, un traitement antibiotique peut faciliter votre guérison.
  • Des troubles sensitifs apparaissant souvent là où la cicatrice est localisée, et elles rendent le pavillon de l'oreille sensible. Elles peuvent s'observer au niveau de la cicatrice, pouvant gêner le port de lunettes. Le pavillon d'oreille reste sensible pendant plusieurs semaines.
  • D'autres complications moins fréquentes peuvent survenir : il s'agit de désunion, de nécrose localisée et d'extériorisation de sutures.

Les risques secondaires ne peuvent pas tous être prédits. Cependant il est important de noter que chaque individu étant unique, il réagira aussi de façon unique à une opération.