Votre navigateur est obsolète et non sécurisé. Vous ne pouvez pas bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce site. Pour une navigation optimale et sécurisée, merci de mettre à jour votre navigateur.
Spécialiste en chirurgie esthétique et réparatrice
22 avenue de Friedland, 75008 Paris
5 avenue Charles Floquet, 93150 Le Blanc Mesnil
Dr Bannier
Chirurgie esthétique réparatrice
Paris : 01 42 24 55 59 / Le Blanc-Mesnil : 01 48 65 14 13

Blépharoplastie (chirurgie des paupières) à Paris

Le mot du chirurgien

«Le visage, et plus particulièrement le regard, reflètent votre identité et jouent un rôle essentiel dans votre équilibre émotionnel.

Un défaut mal accepté sur votre visage peut être à l'origine d'un mal-être important, et peut se traduire par un manque de confiance en soi ou des problèmes relationnels. Pour certains d'entre vous, le défilement des années apporte des inquiétudes, des interrogations ou des difficultés à accepter certains changements inévitables liés à l'âge.

Aujourd'hui, certains de ces défauts comme le phénomène des paupières tombantes ne sont plus inévitables. La chirurgie des paupières intervient efficacement pour offrir un nouveau départ aux patients.

Conscient que pour s'épanouir, chacun d'entre nous a besoin de se sentir en confiance, conscient que la confiance réside dans un parfait équilibre entre le visage et l'esprit, je porte tout mon intérêt à écouter et comprendre votre désir de retrouver un regard reposé et rajeuni qui reflétera votre personnalité.

Je privilégie avant tout l'échange, pour être en mesure de comprendre vos besoins et répondre parfaitement à vos attentes.

Ainsi, nous rétablirons ensemble cet équilibre en retrouvant un regard dynamique et rajeuni !»

Définition

La blépharoplastie est une intervention de chirurgie esthétique qui consiste à traiter le dermatochalasis. Il s'agit d'un excès de peau des paupières résultant d'un relâchement des tissus. Ce phénomène lié à l'âge, se manifeste par un repli cutané horizontal dans le creux palpébral supérieur de l'œil.

On peut aussi parler de paupières tombantes. Visible à partir de 40 ans, ce défaut touche principalement la paupière supérieure, celle-ci commence à s'affaiblir, et chute progressivement sur l'œil.

Le dermatochalasis peut également toucher la paupière inférieure, de manière moins importante. Il se forme alors une poche sous-palpébrale.L'intervention peut également traiter la saillie des poches graisseuses inférieures. Le dermatochalasis donnant au visage un aspect fatigué et vieilli, la blépharoplastie lui offre un effet de rajeunissement significatif.

En effet, les signes de vieillissement sont réduits et les paupières allégées.

La blépharoplastie se destine aussi bien aux hommes qu'aux femmes, pour lesquels elle se déroule de la même manière puisque les hommes ayant une peau plus épaisse, qui tend à s'affaisser plus rapidement autour de l'œil, ont souvent recours à cette intervention.

Les femmes considèrent la beauté du regard comme un atout de séduction considérable, il représente leur féminité, celles-ci recherchent l'effet rajeunissant ,et retrouvent confiance en elles.

Les hommes cherchent, quant à eux, à retrouver un regard jeune et dynamique en gommant l'effet tombant des paupières traduisant une mine fatiguée.

Il n'y a pas d'âge précis pour pratiquer cette intervention. Le vieillissement des tissus évolue différemment d'une personne à l'autre. Ainsi, certaines personnes peuvent avoir recours à cette chirurgie à 30 ans, et d'autres à 50 ans. Elle se pratique généralement entre 30 et 55 ans.

Paupières avantPaupières après

Déroulement de l'intervention

Pour bénéficier d'une blépharoplastie, il faut d'abord s'assurer de l'absence de tout problème oculaire. Pour ce faire, un bilan biologique ainsi que l'avis d'un ophtalmologiste sont nécessaires.

L'intervention nécessite une anesthésie générale ou une anesthésie locale potentialisée. Il s'agit d'une forme d'anesthésie générale plus légère, qui est utilisée en chirurgie esthétique.

Préalablement à l'intervention, la rencontre obligatoire avec le médecin anesthésiste-réanimateur a pour but de définir le choix de l'anesthésie, et de répondre à toutes les interrogations du patient.

L'intervention selon le cas traitera : le plan cutané, le plan musculaire (orbiculaire) ou les poches graisseuses.

Le plus souvent, les quatre paupières sont opérées en même temps, pour assurer un meilleur résultat final.

L'intervention dure entre vingt minutes et une heure, selon le nombre de paupières opérées, et le défaut à corriger.

Dans le cas de la paupière supérieure, l'incision est pratiquée dans un pli naturel à mi-hauteur de la paupière, ce qui permet de retirer l'excès de peau. Le chirurgien pourra également si nécessaire, pratiquer l'ablation des hernies graisseuses.

Dans le cas de la paupière inférieure, l'incision est pratiquée au ras des cils, la peau en excès est retirée ainsi que les poches graisseuses. Les ridules palpébrales et de la patte d'oie, ainsi que les poches sous les yeux, disparaissent alors de manière quasi-définitive.

Si l'opération ne concerne que les poches graisseuses, une incision endo-conjonctivale est pratiquée. Il s'agit de passer par l'intérieur de la paupière inférieure. Cette technique ne nécessite aucune cicatrice puisqu'elle s'effectue sans toucher la peau.

Aucune de ces incisions ne laissent de cicatrices visibles puisque pratiquées dans les plis naturels des paupières, et elles n'altèrent en rien le fonctionnement de celles-ci.

Soins post-opératoires

La blépharoplastie est réalisée en chirurgie ambulatoire, ce qui signifie que le patient n'est hospitalisé qu'une journée. Pour regagner son domicile, il doit cependant être accompagné.

Le chirurgien conseille une semaine de repos, le patient, et plus particulièrement les yeux doivent être préservés de toute fatigue résultant de l'utilisation prolongée d'écrans, tels que les ordinateurs ou la télévision.

Le repos alité est primordial pendant les premiers jours pour faciliter la guérison des cicatrices, et la réduction des gonflements au niveau des ecchymoses. Une position semi-assise empêchera l'accumulation de fluides au visage réduisant ainsi le risque de gonflement. Des sécrétions peuvent s'accumuler autour de l'œil, il est possible de les nettoyer avec un peu d'eau tiède.

Les soins post-opératoires consistent à instiller des collyres et appliquer des pommades sur les cicatrices. Les hématomes ou ecchymoses qui ne durent que quelques jours peuvent être soulagés par l'application de compresses glacées ,et un traitement anti-œdémateux.

En ce qui concerne la douleur, elle n'est que légère et nécessite que peu d'antalgiques, il faut se référer uniquement au traitement délivré par le chirurgien, l'aspirine et ses dérivés étant formellement déconseillés.

L'ablation des fils a lieu entre le troisième et le sixième jour, un suivi du patient est ensuite nécessaire grâce à des visites de contrôle programmées.

A noter que, plus le patient respecte les conseils et directives délivrés par le chirurgien, plus la guérison se révélera rapide et efficace.

Suites opératoires

Les suites opératoires immédiates sont peu douloureuses. En effet la paupière, tissu extrêmement fin, manifeste généralement un œdème palpébral, parfois des ecchymoses qui se résorbent d'elles même en une dizaine de jours. L'application de compresses glacées participe efficacement à cette amélioration rapide.

On peut également observer une gêne au niveau de la vue qui se manifeste par des picotements, des larmoiements, une sécheresse oculaire et des troubles de l'accommodation. La vue peut aussi être brouillée suite à l'instillation des collyres.

Pendant quelques jours il est possible de ressentir une gêne à la fermeture des paupières.

Pour masquer les ecchymoses il est recommandé de porter des lunettes de soleil.

Cependant, leur utilisation ne doit pas dépasser dix jours pour ne pas risquer une hypotonie de l'orbiculaire (affaiblissement du muscle orbiculaire de l'œil). Certains patients peuvent également ressentir une hypersensibilité à la lumière, les lunettes de soleil apaiseront cette gêne.

En ce qui concerne les lentilles de contact, il est fortement conseillé d'attendre huit jours au minimum avant leur réutilisation.

Le maquillage quant à lui est possible dès l'ablation des fils, néanmoins, les cosmétiques parfumés sont à éviter durant le premier mois suivant l'opération ,et il convient d'avoir des gestes précautionneux lors du démaquillage.

Les interdits postopératoires sont l'exposition prolongée au soleil et les séances UV. Il convient de respecter ces consignes durant trois mois. Dans le cas contraire, il y a un risque de pigmentation persistante au niveau des bleus.

Lors des sorties ensoleillées, des protections solaires telles que des lunettes, casquette et crèmes sont indispensables.

Autre restriction, la consommation de tabac, la fumée étant nocive pour les yeux et la peau.

Au bout de six semaines, le résultat est acquis.

A noter que les cicatrices, imperceptibles à terme, mettent plus ou moins de temps à s'estomper et à s'assouplir, cela dépend des personnes et de leur localisation. Nous obtenons une guérison complète en quatre à six mois, le regard ainsi rajeuni retrouve un aspect reposé et naturel, de manière durable.

Les risques

Comme dans toute intervention chirurgicale, des risques et possibilités de complications existent.

Ceux-ci peuvent subvenir alors même que le chirurgien a pris toutes les précautions. En effet, une intervention réussie peut parfois être suivie de complications.

Le chirurgien est bien sûr tenu d'en informer le patient avant l'intervention.

On distingue les risques immédiats et secondaires.

Risques immédiats

Dans de rares cas, on peut observer un hématome palpébral ou conjonctival, il peut s'en suivre une nécessité d'intervenir chirurgicalement, mais ceci reste très exceptionnel.

On recense également quelques complications passagères ,comme une éversion de la paupière. On parle d'ectropion si la paupière est éversée vers le bas.

Dans le cas d'une rétraction de celle-ci laissant apparaître un blanc de l'œil anormalement visible, on parle d'œil rond.

D'autres risques sont à connaître, une chute de la paupière supérieure ou encore une insuffisance d'occlusion palpébrale c'est à dire l'impossibilité de fermer complètement les paupières.

Dans le cas où ces symptômes persistent ou se modifient, laissant place à de nouveaux symptômes, il convient de prendre contact avec son chirurgien.

Ces défauts peuvent être traités par une intervention chirurgicale sous anesthésie locale le sixième mois suivant la blépharoplastie.

Risques secondaires

En ce qui concerne les risques secondaires, on peut noter une persistance de visibilité des cicatrices jusqu'à deux mois. Il faut bien sûr continuer de protéger la peau du soleil pour ne pas ralentir le processus de guérison de celles-ci.

Des petits kystes au niveau des cicatrices peuvent apparaître, leur ablation est facile si ceux-ci n'ont pas disparu avec le temps. Cette intervention n'a aucun impact sur le résultat de l'intervention.

Plusieurs mois après l'intervention, des troubles palpébraux peuvent apparaître ,et nécessiter une correction chirurgicale.

Enfin, une telle intervention ne peut prédire un résultat final exact, ce qui signifie que certaines imperfections peuvent subsister, cependant, les risques énumérés ici, et longuement expliqués au patient demeurent très rares.

Complications

Dans toute intervention chirurgicale, malgré toute la compétence du chirurgien mise à profit pour la réussite de l'opération, malgré les conditions de sécurité conformes à la réglementation en vigueur, il existe un risque de complications.

Bien que très exceptionnelle, l'infection des paupières peut se manifester par un micro-abcès sur les sutures ou une conjonctivite.

La diplopie (vision double) et une baisse de vision par occlusion vasculaire rétinienne peuvent se produire (ralentissement de la circulation veineuse de la rétine).

Ces complications restent très exceptionnelles, cependant, il convient de les connaître. Il est de la responsabilité du chirurgien, lors des entretiens avec le patient, de l'informer de tous les risques et complications potentiels relatifs à l'intervention.

Toutes les questions concernant l'acte chirurgical et ses résultats doivent être posées lors de ces entretiens. Ainsi, le patient confiant, l'intervention pourra se dérouler dans les meilleures conditions.