Votre navigateur est obsolète et non sécurisé. Vous ne pouvez pas bénéficier de toutes les fonctionnalités de ce site. Pour une navigation optimale et sécurisée, merci de mettre à jour votre navigateur.
Spécialiste en chirurgie esthétique et réparatrice
22 avenue de Friedland, 75008 Paris
5 avenue Charles Floquet, 93150 Le Blanc Mesnil
Dr Bannier
Chirurgie esthétique réparatrice
Paris : 01 42 24 55 59 / Le Blanc-Mesnil : 01 48 65 14 13

Lipoaspiration de la silhouette à Paris

Le mot du chirurgien

La vision positive qu'ont les autres de notre corps participe beaucoup à notre acceptation sociale. Qui n'aime pas, se sentir bien dans son corps, sans bourrelets tout aussi inconfortables que disgracieux ? De plus un excès de tissu adipeux n'est pas bon pour la santé en général. En plus d'un excès de poids dommageable pour la tension, une trop forte teneur en graisse du corps le fait dysfonctionner.

Les tissus adipeux emprisonnent les ramifications du système sanguin et leur trop fort développement peut occasionner une gêne. Une lipoaspiration a donc deux objectifs : celui de retrouver une meilleure forme physique comme celui de se sentir plus à l'aise avec son corps et sa silhouette.

C'est ma mission de vous proposer le meilleur protocole, en tout cas le plus adapté, pour traiter vos excès adipeux en toute sérénité. Je propose à toutes mes patientes et à tous mes patients des solutions qui n'auront que peu d'effet sur leurs activités quotidiennes. Toutefois, aucune intervention médicale n'est sans risque. C'est pour cela que j'insiste toujours pour leur expliquer tout ce qui se passera pendant l'intervention. Un patient serein avant l'intervention c'est un patient déjà presque remis.

Comment bien se préparer à votre lipoaspiration

Chaque intervention de lipoaspiration de la silhouette pratiquée par le Docteur Bannier débute par une consultation préalable et obligatoire. C'est durant ce moment privilégié que le spécialiste peut s'entretenir avec sa patiente ou son patient de tous les détails de l'intervention.

Ils pourront faire alors ensemble le point sur les zones à traiter et plus particulièrement sur la réduction du volume graisseux. Ils conviendront d'un commun accord du meilleur type d'anesthésie à utiliser pour que l'intervention soit un succès sans désagréments post-opératoires.

Pour le Docteur Bannier, chaque patiente et chaque patient est unique, chaque intervention l'est toute autant. Les traitements de la cellulite à envisager doivent donc être adaptés aux motivations de chacune et de chacun.

Leur profil psychologique est tout aussi important pour assurer la réussite de la lipoaspiration. D'un point de vue purement chirurgical il est important de connaître tous les antécédents de la patiente ou du patient. Qu'ils soient médicaux, chirurgicaux, liés aux grossesses, à des troubles veineux et autres il est essentiel de les recenser pour mettre au point le protocole d'intervention le plus adapté.

Il faut aussi prendre en compte tous les traitements en cours ou passés, notamment les régimes amaigrissants et les thérapies hormonales. La qualité de la peau, son élasticité, si elle comporte de la cellulite et des vergetures sont bien sûr des facteurs déterminants pour la réussite de la lipoaspiration.

Il ne faut pas négliger le futur impact de votre nouvelle silhouette, sans excès adipeux ni peau d'orange, sur le fonctionnement mécanique de votre corps et sur la perception que vous allez en avoir.

La réduction du volume graisseux va créer ce que l'on appelle des lipo-dystrophies. Il faut pouvoir l'anticiper afin qu'elle s'associe harmonieusement avec votre nouvelle silhouette.

C'est pour cela que le Docteur Bannier recourt systématiquement à un bilan photographique pour mettre au point un projet de correction. Les photos retouchées, et même un “morphing” sur image numérique, donneront un aperçu proche des effets de la lipoaspiration sur votre silhouette.

Notez que cette chirurgie de la silhouette pourra être associée à d'autres interventions comme un lifting, une retouche des paupières (blépharoplastie), du nez (rhinoplastie) ou bien encore un lipofilling.

Le déroulement de l'intervention

Toute intervention de réduction du volume graisseux est précédée d'un bilan biologique. Elle est ensuite pratiquée sous anesthésie locale, sous anesthésie péridurale ou sous anesthésie générale.

Tout dépendra des divers bilans préopératoires que nous aurons effectué. Vous aurez de toute façon rencontré votre médecin anesthésiste-réanimateur avant l'intervention. Il vous renseignera de façon exhaustive sur le déroulement de votre anesthésie et celui de votre réanimation.

Juste avant l'intervention, les zones de cellulite à traiter sont délimitées sur le corps de la patiente, ou du patient, debout, celui-ci étant toujours éveillé. Les zones à opérer sont ensuite infiltrées localement, sous anesthésie.

Cette procédure systématique facilite grandement l'intervention qui se déroule alors zone par zone. Elle limite considérablement les saignements ce qui rend la tâche du Docteur Bannier plus aisée et ce qui améliore les résultats de l'intervention.

L'infiltration se pratique par incisions cutanées, si possible dans un pli naturel ce qui rendra leurs cicatrices invisibles. La canule qui est introduite dans les incisions est reliée à une machine à vide. La graisse est aspirée de façon précise en créant des petits canaux d'évacuation. A la suite de chaque fin d'aspiration d'une zone, un pansement compressif est posé afin de favoriser la réadaptation de la peau à la zone traitée. On appelle cela le redrapage.

Les soins post-opératoires

A l'issue d'une intervention de lipoaspiration, on a souvent besoin d'une hospitalisation ambulatoire, on reste donc raisonnablement libre de ses mouvements. Selon la complexité de l'intervention celle-ci pourra durer jusqu'à 24 heures.

Pensez à demander de l'aide à un accompagnant pour regagner votre domicile. La reprise du travail est normalement possible dès le lendemain pour les petites lipoaspirations. Pour les cas les plus importants, prévoyez quand-même un arrêt de travail de sept jours et évitez tout surmenage.

Certains traitements médicaux sont systématiquement prescrits après une lipoaspiration. C'est le cas notamment de ceux qui visent à éviter les œdèmes (anti-oedémateux) et à apaiser la douleur (antalgiques). Si le volume de tissus adipeux aspiré a été assez important, il est d'usage de procéder à un traitement anti-coagulant au moyen d'une injection sous-cutanée à heure fixe durant 4 à 7 jours.

Vos fils sont retirés en général vers le septième jour après l'intervention, il en va de même pour les pansements en bandes collées. Pour ceux qui sont standards, vous les porterez plutôt de façon continue sur une période de 10 jours, puis de façon discontinue pendant 20 jours.

Vous pouvez vous doucher ou prendre un bain dès le lendemain de l'intervention. Il faudra cependant observer les recommandations du Docteur Bannier en ce qui concerne la manipulation des divers types de pansements.

Il vous conseillera également de suivre un traitement complémentaire de physiothérapie qui vous permettra de raccourcir la durée de votre période post-opératoire. Seules deux à trois séances par semaine pour une durée de trois semaines seront vraiment nécessaires.

Aucune contre-indication ne vous empêche de vous maquiller mais les cosmétiques parfumées sont déconseillées tant que persistent d'éventuelles ecchymoses.

La consommation de tabac est à proscrire et des visites de contrôle nécessaires seront programmées par votre chirurgien.

Les suites opératoires

Il est n'est pas anormal de ressentir une douleur de type courbature qui peut gêner la patiente ou le patient lors de ses déplacements les premiers jours. Ils nécessitent la prise d'antalgiques autres que l'aspirine et ses dérivés.

Il est recommandé de procéder à des exercices modérés qui ne fatiguent pas mais les longues périodes allongées sont à proscrire. Il ne faut pas pratiquer de sports de contact pendant au moins un mois mais les bains, en piscine ou d'eau de mer, sont permis dès le dixième jour. Il en va de même pour la reprise d'une activité sportive progressive comme le vélo ou la gymnastique.

L'apparition d'ecchymoses et d'œdèmes est fréquente au niveau de la zone opérée et dans les zones alentours. Leur nombre et leur taille sont variables selon les individus mais l'ensemble de ces symptômes disparaît deux à trois semaines après l'intervention. La mise de cales sous les pieds de votre lit peut raccourcir la durée de l'œdème en favorisant la circulation sanguine. Ces symptômes atteignent leur paroxysme au septième jour après l'intervention. N'oubliez pas d'utiliser une protection solaire pour les ecchymoses tant qu'elles persistent.

Après une lipoaspiration de la cellulite bien menée, les résultats ne se font pas attendre. Le taux de réussite atteint vite 60 % au bout d'un mois. Il sera de 100 %, constant et définitif, entre le troisième et le sixième mois.

Les bons résultats s'obtiennent grâce à une bonne adéquation entre la quantité de graisse aspirée et l'élasticité cutanée. Ils peuvent être améliorés par des gestes médicaux complémentaires comme l'injection localisée et superficielle d'anti-douleurs (mésothérapie), l'utilisation d'accessoires de compression légère des membres (pressothérapie) ou encore par une lipoponction qui est une micro-lipoaspiration. L'état de la peau n'est pas modifié par la lipoaspiration.

L'intervention ne corrige pas l'aspect de capitonnage de la peau, la peau d'orange, ni ne supprime les vergetures. On constate souvent une perte de poids minime après l'intervention. Le résultat peut se mesurer en centimètres, et non en kilos, avec un gain d'une à trois tailles de pantalon.

Les possibilités de risques immédiats

Toute intervention chirurgicale comporte des risques et la possibilité de complications comme les saignements, les infections et une mauvaise cicatrisation. D'autres complications imprévisibles peuvent survenir même si le chirurgien prend un maximum de précautions.

Quoi qu'il en soit, les éventuels risques et les éventuelles complications vous seront expliquées par le Docteur Bannier même si votre cas ne laisse pas présumer de leur apparition.

Les œdèmes et les ecchymoses sont des conséquences post-opératoires normales, elles sont plus ou moins importantes et persisteront plusieurs jours. Il est également assez habituel de constater, à la suite immédiate de l'intervention, un écoulement d'un liquide séro-sanglant, entre le sérum et le sang, par les points d'incision. N'ayez pas d'inquiétude, il est lié à l'infiltration locale.

Toutes les douleurs ou les fièvres qui pourraient survenir peuvent témoigner d'un processus infectieux local. Celui-ci sera contrôlé de près par votre chirurgien.

D'ailleurs, après l'opération, n'hésitez pas à contacter le Docteur Bannier en cas de problème qui vous semblerait anormal.

Les risques secondaires

Les complications et les séquelles de la lipoaspiration sont exceptionnelles. Si le Docteur Bannier a un doute quant à votre capacité à subir une intervention en toute sérénité, il préférera sûrement pratiquer plusieurs petites opérations plutôt qu'un geste opératoire lourd.

Après l'intervention, on peut parfois noter de petites asymétries ou irrégularités, des gonflements, une peau un peu relâchée ou l'apparition de fossettes ou un œdème prolongé. Rassurez-vous, la rapidité de la disparition de ces inconvénients est liée à l'âge et à l'état de santé.

Au pire votre chirurgien vous conseillera de faire quelques retouches sur les cicatrices d'incision par exemple. Veillez quand même à surveiller votre alimentation et à ne pas abuser des régimes. Ces excès dans un sens ou dans l'autre pourraient résulter en des déformations locales, là précisément où se sont déroulées les lipoaspirations.

Certains cas exceptionnels peuvent être sources de complications graves

Tout acte médical, même conduit dans les meilleures conditions par le spécialiste le plus compétent et en toute sécurité, peut être sujet à des complications. Dans certains cas très rares cas on peut observer des problèmes de peau (une nécrose cutanée), des complications infectieuses grave, ou l'inflammation de veines à cause d'un caillot sanguin (thrombo-phlébite).

L'apparition de ces complications rarissimes n'est jamais sous-estimée par des spécialistes comme le Docteur Bannier. Il saura comment vous en informer et les traiter efficacement en toutes circonstances.